À votre écoute du lundi au vendredi de 9h à 18h au : 01 61 04 02 71

Les chiffres de la malvoyance

La malvoyance est une déficience visuelle qui atteint aujourd’hui un nombre considérable de personnes dans le monde. Découvrons ensemble les chiffres de la malvoyance.

Les causes principales de la malvoyance

Avant d’évoquer les causes de cette déficience visuelle, il convient avant tout de le décrire en quelques mots. On confond en effet, trop souvent, la malvoyance et la cécité. Une personne malvoyante est une personne dont l'acuité visuelle (la capacité à discerner un petit objet situé le plus loin possible) est inférieure ou égale à 3/10 si une personne ayant une vision correcte devrait avoir dix dixièmes (10/10) d'acuité.

Si certaines causes de ce problème de vue sont héréditaires, il peut également arriver de connaître une perte progressive de la vue qui s’aggrave au fil du temps. On pense notamment au glaucome, à la forte myopie ou encore aux troubles de transparence. La DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l'Age) est connue comme étant la première cause d’handicap visuel chez les personnes âgées de plus de 50 ans.

Les chiffres de la malvoyance en 2013

Durant les dernières décennies, on estimait jusqu’à 45 millions de personnes aveugles et 135 millions de malvoyants dans le monde. On note une prévalence de 1 à 4 pour mille dans les pays riches et de 5 à 15 pour mille dans les pays en voie de développement. Les derniers sondages réalisés en octobre 2013, montrent que 285 millions de personnes dans le monde présentent aujourd’hui une déficience visuelle. 39 millions d’entre elles sont aveugles et 246 millions montrent une baisse de l’acuité visuelle. Il faut savoir que 90% de ces personnes vivent dans des pays en voie de développement. Pour le cas de la France, 1 français sur 100 est malvoyant et les aveugles représentent 1 sur 1000 de la population.

Les adultes et les enfants sont concernés

Personne agée

Globalement, les personnes âgées (plus de 50 ans) sont les plus touchées par cet handicap. Ils représentent 65% des sujets atteints de malvoyance. Et contrairement à ce que l’on peut penser, les enfants de moins de 15 ans ne font pas exception à la malvoyance : sur les 19 millions atteints de ce trouble, les 12 millions qui ont une déficience causée par des défauts de réfraction auraient encore plus de chance d’être guéris alors que 1,4 million d’entre eux présenteront une cécité irrévocable pour le reste de leur vie.

D’après la déclaration de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 80 % des pertes de vision pourraient être évitées ou traitées. Malheureusement, avec l’augmentation de l’espérance de vie et le vieillissement de la population, l’OMS prévoit en conséquence un doublement du nombre de déficients visuels dans les 25 prochaines années. C’est pourquoi au final, le Plan d’action mondial 2014-2019 pour la santé oculaire universelle, a été signée au sein de l’OMS en 2013.

Il a pour objectif d’obtenir une réduction mesurable des déficiences visuelles évitables de 25% d’ici 2019.